Charlie

    COURSE A PIED

Quoi de neuf ???  

Ollioules decembre2018L’objectif de Michel une 3ème place au minimum, moi de pouvoir être à la hauteur de ses ambitions bien affichées et aussi comme lui un beau podium si possible dans la catégorie V3. 

Après un voyage sans encombres et gratuit ””Merci les gilets jaunes sur l’A/R””, on retrouve au gymnase la deuxième équipe Fuvelaine Ronan et Maxime prêt à en découdre avec et contre nous après quelques branchades de rigueur mais amicales du Mitch. 

Après quelques photos et la prise de nos dossards, direction l’échauffement avec un temps idéal pour courir, puis l’arche au plus prêt de la ligne de départ où l’on essaie de cerner au jugé les équipes susceptibles d’êtres des concurrents  dans notre catégorie.

Un départ rapide de Mitch d’entrée de jeu sur une pente abrupte m’oblige déjà à forcer mon allure initialement prévue. Après 3kms  bien raide arrive la bifurcation des deux courses, là, nous sommes à priori aux environs de la 4ème position à la bagarre et à la vue aussi de nos adversaires supposés précédemment repérés qui nous épient aussi. Je reste tranquillement sur les talons de mon coéquipiers et nous dépassons au 9ème km un premier duo ennemi ainsi que Ronan et Maxime un peu dans le dur. Au 11ème km lieu du 1er ravito que nous zappons, on en profite pour dépasser une autre équipe rivale ayant choisit, elle, de se ravitailler.

Nous pensons êtres à ce moments là de la course en 1ère ou 2ème position au vue de notre chrono partiel et Mitch encouragé par notre place commence à forcer le rythme que je peine à suivre par moments. ​A mi parcours au sommet du Mont Caume nous maintenons notre cadence élevée et confortons au passage notre avantage sur les autres. Au deuxième ravito du 17ème km je fais encore l’impasse pour prendre un peu d’avance et ne pas retarder  mon capitaine de route en grande forme depuis le début de l’épreuve, qui lui a besoin d’une halte boisson.

​Vers le 20ème km une belle chute sur un manque d’attention mais surtout sur un début de fatigue qui commence à se faire sentir de plus en plus me laisse un moment groggy. Je repars malgré tout assez rapidement mais ma vitesse en a pris un coup car suis  plus entamé physiquement et moralement, d’autant plus que nos adversaires en ont profité pour se rapprocher à moins d’1 minute et nous ont maintenant en point de mire.

​J’ai du mal à maintenir l’écart sur les deux dernières grosses cotes, mais les encouragement de Michel et l’envie de ne pas perdre si prêt du but notre acquis m’aide à m’accrocher et ne pas trop faiblir. Sur les 2 km de déscente très très inclinées sur single terre et route goudronnées je n’avance plus du fait de douleurs musculaires et le Mitch loin devant et en roue libre lui, me tance,hurle, crie, me boost quand même comme un dératé en voyant une des équipes revenir et fondre sur moi et jusqu’à me dépasser au dernier km à l’entrée du village.

Heureusement en vieux briscard que je suis, j’avais envisagé ce scénario final pendant la descente et donc décidé de laisser venir et d’en garder un peu sous la semelle pour éventuellement porter l’estocade si je le pouvais.

En légère montée mais oh combien difficile quand on a plus grand chose dans les jambes, une ultime accélération et beaucoup d’intox je jette vraiment toutes les forces qu’il me reste pour finalement comme espéré reprendre l’ascendant sur cette équipe et la faire exploser à son tour, pour pouvoir ainsi finir les derniers 300m plus sereinement au grand soulagement de mon leader.

​En franchissant la ligne d’arrivée on nous annonce 1ère équipe V3 en 3h35’ sur un parcours vraiment technique, et nos rivaux directs justes derrières, 2ème et 3ème V2.

​Finalement nous avons lutté avec une bonne pression sans le savoir, contre des V2 et aurions fini 2eme dans cette catégorie plus relevée à seulement 4 minutes des vainqueurs.
​Nous laissons la 2eme et 3eme équipe V3 à plus d’1 heure.

Un petit repas en commun, quelques photos sur le podium ​d’une gentille admiratrice et en guise de récompense une paire à chacun de chaussettes de taille disproportionnée clôturera cette magnifique matinée.

Retour à la maison joyeux et très bavard pour le Michou, heureux d’avoir réalisé l’objectif annoncé en grande pompe, sur une belle course, une belle entente d’équipiers en mode guerriers motivés et bien soudés, d’avoir au passage vaincu la tendre mais jeune et sympathique équipe composé de Ronan et Maxime, victime d’un départ trop rapide et dont Maxime ne se remettra jamais pour finir à 25minutes de deux vieux du club.

​A l’année prochaine peut être, va savoir !!!

Alain 

  • Aucun commentaire sur cet article.
Veuillez vous connecter pour proposer un commentaire

Connexion

Menu adhérents